https://redditwatches.com/ replica richard mille replica watches https://www.beautystic.com https://www.reallydiamond.com www.youngsexdoll.com https://www.littlesexdoll.com/ rolex replica replica rolex watches https://alexaedmon.com/

Présentation

elglingo.fr, c’est le blog d’un mec comme les autres, qui a hérité d’une vie pas comme les autres.

Pour me connaître et comprendre qui je suis, je vous invite à lire El Glingo Express

Retrouvez aussi mes anciens articles
sur mon premier blog

Derniers billets
Derniers articles
Newsletter
jeudi
16 Oct.
2014
Publié par Laurent

Costa Rica : pura vida

Mots clés :  Voyages, Vacances
volcan Arenal


10 jours au Costa Rica, petit pays à peine plus grand que l'Aquitaine qui s'ouvre juste assez au tourisme pour faire découvrir sa nature préservée et l'authenticité de ses paysages. 

Le climat
Septembre au Costa Rica, c'est la saison verte, qu'il appellent "el invierno" (l'hiver). Pas de froid ni de neige, mais du soleil et de la chaleur en mâtinée et de la pluie à partir de 15h00, jusqu'au soir. Pas vraiment un temps pour bronzer.

Il y a une deuxième saison, de novembre à avril, un peu plus sèche, où il pleut aussi , mais beaucoup moins.

Les gens
Je fais toujours le même constat quand je compare le mentalité française à celles des pays que j'ai visité : les gens sont toujours plus sympa ailleurs. Et c'est aussi le cas des ticas (les costariciens), disponibles, prêts à rendre service, à vous renseigner sans se sentir obligé, souriants, aimables.

Le niveau de vie au Costa Rica n'est pas très élevé, sans être miséreux. La grande majorité des ticas vivent modestement à la campagne dans des petites maisons qu'ils ont construits eux-mêmes.

Ils parlent espagnol, mais aussi quasiment tous anglais couramment.

Selon l'endroit où l'on est, on rencontre différents types physiques : amérindiens, jamaïcains ou espagnols .

Assez peux d'africains et d'européens. En tout cas, à par un restaurateur, ceux que l'on a croisé étaient tous des touristes..

La mer et la forêt
Après l'arrivée et une nuit à San José, nous étions les 2 premiers jours du voyages pris en charge par un guide au sein du parc national de Tortugero, dans un groupe avec 5 autres personnes : un couple de français, un couple d'espagnols et une américaine. Dans un lodge complètement isolé, entre la mer et la forêt tropicale.


L'occupation principale a été les balades en canot dans les bras de rivières au milieu de la forêt. Vous avez sans doute tous vu des reportages sur l'Amazonie ou l'équateur où un petit bateau avance entre deux bandes de verdures, croisant oiseaux, singes, caïmans et autres reptiles dans des forêts inextricables. C'est exactement cela, mais pour de vrai. Et c'est juste merveilleux d'être au milieu de cette nature préservée.

Le point d'orgue a été le dernier soir, où sur une plage sauvage, encadrés par des guides spécialisés, on a pu voir pondre les tortues marines. Pas les voir de loin en plissant les yeux, mais véritablement aux cotés de la tortue, au point de pouvoir compter un à un les oeufs en train d'être pondus.
Malheureusement les photos étaient interdites (à cause du flash qui aurait pu déranger la gentille tortue), et honnêtement aucune image n'est capable de retranscrire ce moment si particulier et unique (en tous cas pour moi qui ne reverrai sans doute jamais à nouveau pondre une tortue).

Ensuite on est passé en mode autotour, et descendus dans le sud de la côte caraïbes. Pas grand-chose d'intéressant à voir ni à faire, à part se perdre un peu dans la campagne et visiter un sanctuaire de paresseux.

A noter une visite très sympa d'un musée du cacao qui s'est terminé par une dégustation de cacao confectionné devant nous selon la méthode traditionnelle. Un délice !

 

 

La montagne
Quand on parle de montagne, on l'associe inévitablement à un volcan. Il y a 5 volcans en activité au Costa Rica. Nous nous sommes approchés de 2 d'entre eux : Arenal et Poas.

Le paysage montagneux ressemble fortement à un paysage de montagne européen, avec sa courte verdure, ses routes sinueuses, ses troupeaux d'animaux et sa météo capricieuse. A la différence qu'en haut de la montagne il n'y a pas de neige, mais des fumeroles.

Il y a moins de choses intéressantes a voir dans la montagne, à par gravir le volcan et espérer en arrivant en haut qu'un nuage ne gâche pas la vue, ce qui a malheureusement été le cas au Poas où on a pas pu voir le lac acide.   

La nourriture
Quoi que vous commanderez, quoi que vous mangerez, il y aura soit du riz ou soit des haricots au menu. Quelquefois du maïs, de la banane plantain, du cœur de palmier ou du yucca (c'est pas mauvais) , mais attendez-vous à consommer du riz et des haricots très souvent.


Pour ce qui est de la viande, c'est principalement du poulet, du poisson ou du porc.
Pour trouver de la bonne viande rouge, il faut aller dans la région montagneuse.

Dans les restaurants on ne nous a proposé ni charcuteries ni fromages. On en a aperçu dans les supermarchés, mais en très petite quantité (une sorte de mortadelle et du cheddar)

Pour ce qui de la boisson on a testé quelques jus de fruits locaux et appréciés la bière du pays (l'Impérial, plutôt bonne).

Pour résumer, le Costa Rica n'est pas une étape gastronomique indispensable.

Le meilleur du voyage
- Totuguero : le lodge entre la jungle et la mer, la ponte des tortues.
- Porto Viejo : Le sanctuaire des paresseux, l'arrière pays et la campagne, la dégustation de cacao.
- L'accueil des ticas.
- La beauté des paysages, la nature préservée et la propreté.

Le moins bon du voyage
- La météo, très capricieuse, surtout en montagne où les orages sont quasi quotidiens.
- La nourriture, très répétitive.

Si vous partez au Costa Rica, n'oubliez pas de prendre :
- Une paire de jumelles et un bon zoom sur l'appareil photo : pour ne rien rater de la faune, qui vie essentiellement en haut des arbres.
- Si vous louez un voiture prenez un 4X4. Sortie de la route principale, ce sont des chemins en terres plus ou moins carrossables.
- Une carte routière très détaillées ou Un GPS loué sur place, car les rues n'ont pas de nom ni de numéros, les routes sont très mal indiquées.
- Des ponchos : la pluie tous les après midi, encore et toujours...


 

Quelques photos

  • Diaporama standard HTML5
    une fois sur la page flickr, cliquez sur la petite icône "Afficher le diaporama" en haut à droite pour passer en mode plein écran
  • Diaporama interactif flashEn mode plein écran, n'hésitez pas à cliquer sur "Afficher les infos" pour avoir un descriptif

 

 

 

Sur le même thème, découvrez aussi :
Brasil, tudo bem !, Japon : domo arigato
Ajouter un commentaire
  • Soyez le premier à ajouter un commentaire