https://redditwatches.com/ replica richard mille replica watches https://www.beautystic.com https://www.reallydiamond.com www.youngsexdoll.com https://www.littlesexdoll.com/ rolex replica replica rolex watches https://alexaedmon.com/

Présentation

elglingo.fr, c’est le blog d’un mec comme les autres, qui a hérité d’une vie pas comme les autres.

Pour me connaître et comprendre qui je suis, je vous invite à lire El Glingo Express

Retrouvez aussi mes anciens articles
sur mon premier blog

Derniers billets
Derniers articles
Newsletter
dimanche
11 Oct.
2015
Publié par Laurent

Ô Canada

Mots clés :  Voyages, Vacances

 12 jours au Canada, dans une boucle de 2000 kilomètres en voiture dans l'est du pays, de Toronto à Montréal, en passant par les forêts et les lacs de la Mauricie et le fjord du Saguenay

 

 

 

Photos

  • Diaporama standard HTML5
    une fois sur la page flickr, cliquez sur la petite icône "Afficher le diaporama" en haut à droite pour passer en mode plein écran
  • Diaporama interactif flash
    En mode plein écran, n'hésitez pas à cliquer sur "Afficher les infos" pour avoir un descriptif

La canadian way of life

Le style de vie des canadiens ressemble fortement à celle des américains des états unis, à la différence qu'ils ont l'air beaucoup plus décontractés.

Les canadiens sont très sympathiques dans l'ensemble. Ils ont le contact facile. Surtout au Québec, où les touristes français sont réellement considérés et accueillis comme des cousins.

Les citadins sont incroyablement zens. Jamais pressés, ils marchent le portable dans une main et le gobelet de café dans l'autre, quand ce n'est pas un soda ou un jus d'orange.

Les ruraux sont très accueillants, en discutant avec eux on se sent à l'aise, ont fait rapidement partie de leur communauté, bien qu'on soit seulement de passage.

Les commerçants et les restaurateurs ont l'air de tous avoir fait l'école hôtelière : ils savent recevoir, font leur travail efficacement sans vous donner l'impression que vous les faites chier.


On retrouve dans les grandes villes la démesure du nouveau monde, avec les rues immensément larges et parallèles, pensées à l'ère automobile ; et le paysage urbain qui va avec. D'immenses buildings dont on voit à peine la cime, mélangés à des constructions massives en briques, un peu plus anciennes. Les rez-de-chaussée et les sous sols sont le territoire quasi exclusif des parkings et des commerces.

On trouve quelques îlot résidentiels au milieu de tout cela, de petits pavillons surhaussés collés les uns aux autres.

Tout est propre, brillant, neuf. Pas un immeuble ne semble à l'abandon, pas un trottoir n'est défoncé, pas de mégots, pas de déchets, pas de déjections sur le sol.

Tout cela m'a sauté aux yeux quand je suis arrivé à Toronto. Une grande ville (6 fois la superficie de Paris), où les gens ne sont pas stressés, pas agressifs, respectueux de leur environnement, où tout est propre, entretenu, pratique, accessible facilement : ce n'est pas un choc culturel, mais une baffe sociétale. On comprend mieux pourquoi les américains nous appellent "le vieux continent".

Les étapes du voyage

Toronto

Même si vous n'êtes jamais allés aux USA, vous connaissez ces images des grandes villes aux avenues immenses, remplies de gratte-ciel en verres, avec ces feux tricolores aux coques jaunes, et sa circulation dense et régulière, composée de grosses berlines et de pick-ups. Toronto c'est exactement cela, à perte de vue.

La ville donne un sentiment d'écrasement, tant tout est haut et immense, et en même temps, comme il y a beaucoup de place (les rues sont très larges, les commerces et les restaurants sont très spacieux), on en souffre pas du tout.
La particularité de la ville, c'est que le stationnement est interdit à peu près partout. Il faut utiliser les parking souterrain, payants.

Les chutes du Niagara

Elles se trouvent à peu moins de 2h30 de Toronto.
La première chose que je me suis dit en les voyant c'est : "Pas mal, mais c'est juste de l'eau qui tombe de très haut". Mais à mesure que je m'approchais, mon avis changeait, surtout pour la chute du fer à cheval, bien plus impressionnante.
On se rend vraiment compte de la beauté du site lorsqu'on est en bas sur le bateau, au pied des chutes, dans le bruit et le nuage d'eau qui rebondit sur les rochers.

Kingston

C'est une étape que mon père a voulu ajouter, pour faire une pause dans les 451 kilomètres qui relient Toronto à Ottawa.
C'est une petite ville de 120 000 habitants (dixit le panneau à l'entrée de la ville), dont le seul intérêt est la proximité du site des 1000 iles, que l'on peut visiter en bateau. Malheureusement on est arrivé trop tard pour pouvoir embarquer.
On s'est contenté de visiter la ville, qui a son petit charme.

Ottawa, la capitale

D'un point de vue architectural, Ottawa est le juste milieu entre Toronto et Québec. Les vielles pierres chargées d'histoire côtoient la modernité, mais en restant à une échelle raisonnable de la modernité. Les buildings sont moins hauts, et le béton moins présent qu'à Toronto.

Nous avons eu l'occasion de visiter le musée d'histoire naturelle du Canada.

J'aime beaucoup cette ville, moderne mais à taille humaine, baignée dans l'histoire. On y croise autant d'anglophones que de francophones.
Et toujours cette propreté dans les rues, les gens calmes et accueillants.
Je m'y suis senti bien tout de suite, comme chez moi. C'est clairement un endroit où je pourrais vivre sans problème.

Saint Alexis des Monts

C'est une petite ville située en Mauricie, région forestière avec près de 800 lacs remplis de truites mouchetées.
Changement radical de paysage pour 2 jours au milieu de la forêt, à la pourvoirie du lac blanc.
Ce fut un peu de repos, en pleine nature, où un trappeur nous a amené voir une oursonne et ses trois petits, et où l'on s'est baladé dans la réserve faunique Mastigouche.

Saint Félicien

Ville standard. Nous y avons fait étape pour aller visiter le zoo de saint Félicien, qui a la particularité d'avoir une partie où les animaux sont en semi liberté, comme à Thoiry.
On monte à bord d'un petit train, en compagnie d'un guide, et on fait un trajet d'une heure pendant laquelle on croise le cerf de Virginie, la marmotte, l'ours noir, le buffle, le bison, l'orignal et plein d'autres espèces peuplant le Canada. On passe aussi au travers de scénettes reconstituant les habitations à l'époque des pionniers, des trappeurs et des indiens.

Tadoussac

Jolie petite ville touristique sur la baie. A son port nous avons pris un bateau qui nous a emmené au large du fleuve Saint Laurent, pour une croisière de 3h00 à la rencontre des baleines.

Nous avons pu apercevoir 2 baleines petit rorcal, un banc d'une centaine de phoques gris et 5 bélugas.

La croisière s'est terminée par une avancée de le fjord du Saguenay.

La ville de Québec

C'est la ville où l'on retrouve un style de vie plus français.
Nous étions logés dans le vieux Québec, qu'on a eu le temps de parcourir à pied de long en large.
Certains coins m'ont fait penser à des quartier de Paris comme Saint-Michel, Odéon ou Montmartre.
De toutes les villes que j'ai visité durant le séjour, Québec m'a semblé être la plus jolie. Et en particulier le vieux Québec, car le reste de la ville est beaucoup plus américanisée, mais sans les immenses buildings.

Montréal

Dernière étape de notre voyage, Montréal est une ville détendue et cosmopolite, à l'image de Toronto, bien qu'on sente qu'elle est plus ancienne, moins proprette.

Nous avons eu l'occasion d'emprunter le métro, dont les stations sont bien plus grandes que celles du métro parisien. On pourrait les comparer à des stations du RER.

Le coin le plus beau de la ville est évidemment le vieux Montréal, dont l'architecture ressemble à l'Amérique des années 50.

Le dernier jour, mon père, en manque de verdure, a proposé que l'on aille se balader au parc du Mont Royal, sur les hauteurs de la ville. C'est un peu une forêt au milieu de la ville, tout en montée. Un paradis pour les joggeurs et les écureuils.

A voir, à savoir

Le réseau routier

Le réseau routier est très bien développé et plutôt bien conçu, surtout aux abord des grandes métropoles où l'on trouve systématiquement de la 2 fois quatre voix avec des bretelles dans tous les sens (à tel point que certaines fois on ne pouvait pas déterminer quelle voie le GPS nous indiquait). Très peu de bouchons (ou "congestion" en québécois).

Les conducteurs sont très disciplinés, jamais ils ne dépassent les limitations. Ils sont aussi compréhensifs et patients, pas un coup de klaxon de travers si vous ralentissez un peu le trafic ou si vous mettez un peu de temps à démarrer au feu vert.

Le seuil d'alcoolémie toléré est très bas : 0,08g

Le système de pourboires

Dans les restaurants et les bars le service n'est pas compris.
Il faut donner entre 15 et 20% de la facture. C'est usuel et cela se fait naturellement.
Au début c'est un peu déconcertant quand on paie en liquide, surtout quand on veut récupérer la monnaie.
En France, on donne son billet, le serveur vous rend la monnaie et vous prenez dans votre monnaie peur laisser le pourboire.
Au Canada, quand vous tendez votre billet, le serveur vous demande combien vous désirez récupérer. Ici on part du principe que vous allez payer un pourboire, quoi qu'il arrive.

L'usage est aussi inclus dans le paiement par carte bancaire. Les terminaux ont des boutons en plus, qui permettent, lors du paiement, de déterminer le montant du pourboire.

Les chaines de restauration

Nous n'avons pas mis les pieds une seule fois dans un fast food de hamburgers, mon père ayant horreur de cela. A coté des restaurants indépendants, nous avons fréquenté 3 chaînes de restaurations, surtout sur la route pour le petit déjeuner et au repas du midi :
- Tim Hortons : chaîne de cafés très présente dans le pays, semblable à Starbucks
- Saint Hubert : chaîne de restaurant de poulet sous toute ses formes. Une bonne alternative si vous n'appréciez pas les hamburgers. Ils font une très bonne poutine (plat typique fait de frites mélangées à du fromage type cheddar et recouvert de sauce brune)
- Mike's : chaines de restaurant de plats italiens et de pizzas

Les bonnes adresses trouvées par hasard

Toronto : Fran's Diner, qui semble t'il est une licence : très bons plats traditionnels, essayez le meatloaf (pain de viande marinée)

Kingston : Pilot House of Kingston. Quoi que vous preniez, ce sera bon, et copieux, très copieux.

Ottawa :
- pub D'arcy McGee's : beau cadre et belle ambiance
- Hy's SteackHouse : Restaurant de viande. Attention au prix, c'est du très haut de gamme, mais vraiment de très bonne qualité.

Saint Alexis des monts : Auberge des pins rouges. Restaurant/auberge ouvert et tenu par un couple qui a quitté ville et carrière pour concrétiser leur rêve. On a été très bien reçu, et gouté au steack d'Hambourg de la maison. Délicieux.
 
Tadoussac : restaurant Le Bateau. Un des moins chers de la ville, buffet à volonté

Québec :
- Pizzeria d'Youville : très bonnes pâtes faites maison
- Restaurant 1640

Sur le même thème, découvrez aussi :
Une vie de chat, Costa Rica : pura vida
Ajouter un commentaire
  • Soyez le premier à ajouter un commentaire