https://redditwatches.com/ replica richard mille replica watches https://www.beautystic.com https://www.reallydiamond.com www.youngsexdoll.com https://www.littlesexdoll.com/ rolex replica replica rolex watches https://alexaedmon.com/

Présentation

elglingo.fr, c’est le blog d’un mec comme les autres, qui a hérité d’une vie pas comme les autres.

Pour me connaître et comprendre qui je suis, je vous invite à lire El Glingo Express

Retrouvez aussi mes anciens articles
sur mon premier blog

Derniers billets
Derniers articles
Newsletter
dimanche
11 Oct.
2015
Publié par Laurent

La stratégie de l'échec partie 5 : Le lion

Mots clés :  Loisirs, Poker

 Mise à jour du 6 mars 2016 avec le retour d'expérience

Cet article est la suite d'une série sur mon expérience pokerisitque : La stratégie de l'échec
Articles à lire en premier :


Le plan de jeu


Question de style :
Dernière partie de l'expérience, le jeu tight agressif (le lion décrit dans mon article précédent)

Rappelons ce qu'est le mode TAG : sélectionner précautionneusement ses mains de départs, ne jouer qu'en bonne position, ne pas s'accrocher si on est pas favoris.

Le cadre de jeu :
- Les sng 10 joueurs 0,5 euros standards de Winamax.
- Jouer 80 sng ou dépenser 50 euros en jouant tight agressif.


Mon game plan :
Ce sera la stratégie standard préconisée en SnG, qui colle parfaitement que style de jeu TAG : jouer très serré en début de jeu pour élargir de plus en plus ma range de mains au fur et à mesure que mon M diminue.

Voici un tableau des mains de départ en début de tournoi



Les relances seront standards : 3BB
Il est évident qu'avec une main premium je paie une relance préflop, et que je suis prêt à aller à tapis préflop avec AA à AQ et KK, QQ, JJ

Le jeu post flop est simple : si je touche je continue en misant/suivant, si je ne touche rien ou que j'ai l'impression d'être battu, je me couche.

Très peu de bluffs, voire même pas du tout.

Jeu short stack et ITM :
Short stack, j'attrape ma pushing table et je passe en mode push-fold.

Dès que je suit ITM, j'adopte un jeu LAG.

Et après ?
Je vais prendre des notes et j'en publierai une synthèse dans l'onglet retour d'expérience.

Retour d'experience

Comme pour La stratégie de l'éléphant, je suis resté sur une session de 80 SNG

Les chiffres
Voici le graphique du compte des positions d'élimination par rapport au nombre de SnG.




Je suis entré 35 fois dans l'agent (~43% du temps), ce qui m'a permit de récupérer 127,5% de ma mise.
Il y a une explication : un jeu serré allié à une très bonne série ; j'ai eu beaucoup de bonnes opportunités de remporter facilement de très gros coups tout au long de la session. De grosses mains qui tiennent face à d'autres grosses mains, des quintes et des full au flop ou à la turn.
Ainsi, ll m'est impossible d'attribuer ces bons résultats à ma seule stratégie.


Un deuxième graphique montre la position d'élimination au fil des SnG. Beaucoup d'oscillations pour une stratégie qui est sensée être safe et garantir un certaine régularité.


(source de données brute de ma session)

LES LECONS DU LION
Le style TAG est un poil plus audacieux que mon style habituel, mais pas plus excitant au final.

1 – Prudence est mère de sûreté
C'est un jeu de patience et de renonciation, au nom de la sûreté. On passe son temps à attendre la bonne position, avec la bonne main, dans la bonne configuration et contre le bon adversaire. C'est beaucoup de conditions à réunir dans un format (le SnG) dont la courte durée ne permet pas que cela se réalise souvent.

2 – Le kamikaze désepéré
C'est justement à force de trop attendre cette configuration idéale de jeu que je me suis souvent retrouvé à la bulle à M10, avec mon tapis de départ (1500 jetons), à devoir faire tapis avec des as faible kiker, des gap connectors et au final des mains randoms face à des cheap-leader à 5000 prêt à payer pour chatter et des small stacks aussi désespéré que moi, si ce n'est plus.

3 - Le jeu TAG, pas fait pour le SnG ?
C'est ce que je pense au final.
Le style TAG convient parfaitement pour des tournois multitables qui durent plusieurs heures, où on a bien le temps d'attendre la bonne configuration pour ramasser des jetons, et où les occasions se renouvellent sur toute la durée du tournoi.

Le jeu en SnG online actuel est plus rapide. Il requiert plus d'audace, plus de nervosité, surtout en début de partie.
j'ai constaté que ceux qui atteignent les places payés sont ceux qui gamble le plus en début de partie pour amasser beaucoup de jetons, puis se font peu à peu oublier jusqu'à ce que la bulle éclate. C'est plus le ressort du joueur LAG.
Le juste équilibre est dur à trouver, car jouer trop LAG peu aussi s’avérer catastrophique.

Prochain et ultime article sur le sujet : le bilan
Sur le même thème, découvrez aussi :
Séances de rattrapage 2014, Le retour du Glingo !!!
Ajouter un commentaire
  • Soyez le premier à ajouter un commentaire